Les personnes qui ont soif d’aventure sont la plupart du temps des sportifs. En effet, il faut bien avoir un minimum de capacité physique et mentale, pour pouvoir faire le tour du monde avec un petit budget. Certains ont donc choisi un moyen de transport plus solitaire pour traverser les routes. Il s’agit d’un tour du monde en vélo. Beaucoup le pratiquent en ce moment, pour passer d’une ville à une autre.

La motivation des nomades à vélo

Chaque personne a sa propre motivation pour partir découvrir le monde à vélo. D’autres ont même pris un long congé d’au moins neuf mois pour pouvoir accomplir cet exploit. Ils sont surtout le genre personne qui aiment être en contact avec la nature, et qui aiment prendre des risques en voyageant sans bagage conséquent. Ce sont des personnes qui sont attachées à leur liberté.

Les nomades sont souvent des gens qui aiment le contact humain. Ils adorent se plonger dans la culture de chaque pays. Faire un voyage en vélo demande en effet beaucoup d’engagements sociaux, puisqu’il faut de temps en temps demander de l’aide aux gens qu’on peut rencontrer, pour pouvoir prendre une douche, ou s’abriter en cas de tempête ou d’orage. Il faut donc être préparé mentalement à vivre avec autrui.

L’avantage de faire un tour du monde en vélo est aussi de pouvoir découvrir chaque paysage étape par étape. La satisfaction d’avoir découvert tout seul beaucoup de pays, les uns après les autres, peut changer à jamais la vie d’une personne. Ils seront peut-être tentés de ne plus lâcher ce mode de vie de nomade.

Les inconvénients d’un voyage en vélo

Comme pour tous les autres moyens de transport, le voyage en vélo est également risqué. En effet, il se peut que vous ayez un malaise en cours de route, et que vous ayez un accident. Si vous passez par exemple par le Canada. Vous pourriez rencontrer des ours dans les forêts, lors de vos expéditions. Vous pourriez également passer par un endroit où la plupart des gens sont armés, notamment aux États-Unis.

Le climat est également à prendre en compte. Il y avait déjà eu des voyageurs en vélo, qui ont dû arrêter leur traversée à cause d’un typhon. Les catastrophes naturelles font donc partie des dangers, quand on voyage tout seul à vélo dans un endroit inconnu. Si vous faites par exemple un voyage en hiver, il se peut que le froid vous rende malade. Les médecins ne sont pas toujours très fréquents dans certains pays.

Le plus important, c’est surtout la sécurité de soi. La sensation de ne pas être en sécurité peut toujours freiner les voyageurs nomades. En effet, il n’est pas très judicieux de traverser des pays où il y a beaucoup de voleurs sur la route. Un tour du monde à vélo est une idée plaisante, mais ces éléments qu’on vient de citer ne sont pas à prendre à la légère., surtout si c’est votre premier voyage.

 

C

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *